Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe

 

 

Le Père François Hamel est né le 26 août 1953 à Cap-de-la-Madeleine (Trois-Rivières). Il est l’aîné d’une famille de trois enfants. Il a connu l’Institut Voluntas Dei par un professeur au moment où il fréquentait le petit séminaire de Trois-Rivières. C’est ce même professeur – le Père Gaston Laroche – qui l’a invité à se joindre à l’institut en 1978. Le Père François a commencé son aspirat le 9 mai 1980 et il fut ordonné prêtre le 22 novembre 1986.  Son vécu de la consécration séculière l’amène à rejoindre les gens là où ils sont. Il sait écouter et toucher les coeurs de ceux et celles qu‘il côtoie. Il est un canoniste qui sait allier humanité et pastorale.  

Il a passé une large partie de sa vie dans le monde de l’enseignement au secondaire (1976 à 1998) et comme chargé de cours au grand séminaire de Montréal, à l’Université du Québec à Trois-Rivières et aussi à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. En 1992, il obtenait un doctorat en droit canonique de l’Université de Strasbourg, France. De 1987 à 1992, il a été membre du conseil du district canadien et fut responsable de la formation des candidats aux ordres sacrés. En 1992, il était élu membre du conseil central et occupait la charge de secrétaire général, travaillant ainsi en étroite collaboration avec le directeur général Yvon Carpentier. Il est un travailleur acharné qui peut mener plusieurs dossiers en même temps.

En 1998, il lui succédait comme cinquième directeur général de l’Institut. Il fut réélu en 2004 pour un deuxième mandat de six ans. Ses deux mandats à la tête de l’Institut ont été marqués par un accroissement considérable de membres, de fondations nouvelles et par une restructuration différente de l’Institut dans certains pays. Il a contribué à faire connaître davantage l’Institut en assumant deux mandats (2000-2004 et 2004-2008) au conseil exécutif de la Conférence mondiale des instituts séculiers (CMIS) à Rome. En 2007, grâce à ses efforts, la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique accordait à l’Institut Voluntas Dei un indult permanent pour émettre les lettres dimissoriales.