Le père Mario Laroche est né le 18 mai 1939 à Arthabaska (Québec, Canada). Il est le 3e d’une famille qui compte 14 enfants. Il était étudiant en philosophie à Prince-Albert (Saskatchewan), lorsqu'il a rencontré le Père Louis-Marie Parent. Ce dernier visitait les Oblates de l'Ouest canadien. Il y avait là un autre étudiant, Maurice Roy, qui connaissait le Père Parent, ayant fait partie d'une «tentative de fondation» d'un institut séculier masculin par le Père Parent (1954). Avec d'autres, ils ont interpellé le Père Parent pour qu'il se reprenne. Mario s'est intéressé au projet missionnaire d'un tel institut et a ensuite pris contacte avec le Père Parent.

Il a joint l’Institut à sa fondation en 1958 et a étudié la théologie au Grand Séminaire Saint-Boniface, au Manitoba. Il a été ordonné prêtre le 22 juin 1963.

Il a d'abord été vicaire à la paroisse Notre-Dame-de-Fatima, aux Iles-de-la-Madeleine (Québec). De 1964 à 1970, il a été professeur, puis directeur, au Séminaire de Philosophie I.V.Dei à Trois-Rivières. Dans les années 70, il a œuvré en pastorale dans le diocèse d’Amos, tant au niveau paroissial et scolaire qu’au niveau diocésain. Il a aussi été membre du conseil du district canadien. En 1980, il a été élu directeur général de l’Institut Voluntas Dei; il fut réélu en 1986 pour un second mandat de six ans. Par la suite, il a séjourné un an en Inde pour aider à l’organisation de la formation des membres. À partir de 1994, il a travaillé principalement comme prêtre de paroisse dans le diocèse d’Amos et ce, jusqu’à sa retraite en septembre 2009. Depuis ce temps, il apporte son aide dans plusieurs paroisses.

De 1980 à 1986, sous la direction du père Mario Laroche, le conseil central a porté une attention particulière au soutien et à la formation des membres.  C’est pendant cette période que les guides de formation ont été publiés, de même que de nombreux documents de réflexion et d’animation. Parallèlement, l’Institut a procédé à la révision de ses Constitutions afin « … que soit mieux reconnue la présence des couples mariés et mieux exprimés leur consécration particulière et leur mode d’appartenance à l’Institut. » (ref. Le moment présent, Volume 9, Janvier 2008, p.18) Le 12 juillet 1987, l’Institut Voluntas Dei a été reconnu comme institut séculier de droit pontifical et il a reçu l’approbation de ses Constitutions le 21 septembre 1988. En 1989, une assemblée intermédiaire a été tenue sur le thème : « Le vécu de la consécration séculière dans notre Institut ». Un comité de rédaction a produit une brochure pour donner suite aux travaux de cette assemblée. Au cours de ces 12 années (1980-1992), la croissance de l'Institut devenant importante dans les divers districts, le besoin de « maisons de formation » s'est imposé pour les séminaristes de l'Institut, en particulier en Haïti, en République Dominicaine, au Sri Lanka et en Inde, ce qui a exigé des efforts considérables de l'administration centrale de l'Institut.